Séniors

Seniors : et maintenant place aux phases finales !

Massif-2503.jpg

L'action amenant le 1er essai de Courbevoie dès la 1ère minute de match

 

Derniers matchs de poule ce dimanche à JP Rives pour Courbevoie, Viry étant forfait général ,pas de match la semaine prochaine.

 

Pour cette dernière journée donc, ce sont les Parisiens (13e) de l’USO Massif Central qui rendaient visite à nos lévriers. Le Massif dont les deux équipes sont en passe de se qualifier pour les phases finales, des matchs à ne pas prendre à la légère donc pour préparer aux mieux les phases finales.

 

Pour la réserve, il a fallu attendre vingt minutes pour que l’équipe se mette en action suite à un carton jaune et une pénalité concédée (0-3), c’est donc à 14 que Courbevoie va enfin rentrer dans le match en inscrivant un essai suite au coup de pied de renvoi (7-3). La machine jaune et bleue est lancée avec deux autre essais avant la mi-temps face à une équipe commettant trop de fautes (en avant volontaires, plaquages au cou) et qui écope d’un carton jaune à la 38e. Score à la mi-temps, 17-3 pour Courbevoie. Après la pause Courbevoie enfonce la Massif, souvent sur des ballons en première main, en inscrivant quatre essais supplémentaires, encore réduit à 14 à la 70e, le Massif essaiera en vain d’inscrire en fin de match. Victoire 39-3 de la réserve qui finit pour la deuxième saison consécutive, invaincu lors des matchs de poule.

 

Massif-2446.jpg

L'équipe B, invaincue lors des match de poule (22 victoires), qualifiée pour le championnat de France d'Excellence B

 

L’équipe Une a quant à elle très bien débuté son match en inscrivant un essai dès la deuxième minute puis en concrétisant sa domination par une pénalité (10e, 8-0), puis ce fut le trou noir, de petites erreurs qui empêchent de prendre le large, et une équipe Parisienne qui reprend espoir s’installant dans la moitié de terrain Courbevoisienne, il faut une grosse défense de Courbevoie, en particulier sur sa ligne, pour empêcher les visiteurs de marquer. Mais à force de ne faire que défendre on s’expose , on commet des fautes et on écope d’un carton jaune (27e). Le Massif termine la mi-temps en inscrivant une pénalité et revient à 8-3 avant les citrons.

Les murs des vestiaires des lévriers ont dû trembler, en tout cas, c’est avec beaucoup plus d’envie, de précision et de vitesse que Courbevoie revient sur le terrain ce qui lui permet d’inscrire 4 essais en dix minutes (1e, 4e, 7e 10e), le Massif s’écroule physiquement, ils ont tout donné en première mi-temps, mais les Parisiens sont dépassés en seconde période. Tout devient plus simple pour Courbevoie, sur un terrain très (trop?) sec, les enchaînements se multiplient, la rentrée de joueurs frais permet de consolider le résultat avec trois autres essais ( 66e, 75e et 79e). Le Massif sera récompensé de son état d’esprit en inscrivant un essai à la dernière minute, score final 53-10 pour Courbevoie.

 

Carton plein pour les équipes seniors puisque l’équipe 3 a remporté son match 21-17 face aux Cocks of Tigers. La Greyhounds Army est donc elle aussi qualifiée pour les phases finales du championnat de 4e division FFSE et jouera l’an prochain en 3e division.

 

GA_6_avril-19.jpg

La Greyhounds Army engagée en championnat FFSE

 

Pour l’équipe fanion il faudra passer deux tours du championnat de France (1/32e et 1/16e en match Aller-Retour) pour remonter en Fédérale 2.

Courbevoie fait preuve de caractère face à St-Denis

SDUS-8672.jpg

 

Depuis un 11 novembre pluvieux et une fin de match houleuse, le match retour entre Courbevoie et St-Denis était très attendu, tant les deux équipes dominent la poule (match nul au match aller, une seule défaite pour chaque équipe à Auxerre). A quelques matchs des phases finale, cette rencontre, plus que le classement, permettrai au vainqueur de s'affirmer comme le leader incontesté de la poule.

Le public ne s'était pas trompé en se deplaçant en nombre ce samedi soir, bien au delà des supporters des deux clubs, le temps sec et doux donnait un petit air de phases finales à ce match. Des arbitres de touche officiels pour les deux matchs, apportait le petit plus de serenité à cette rencontre.

Le public n'a pas été deçu, il a pu assister dès le début a une rencontre opposant deux équipes d'un niveau équivalent, avec un engagement physique bien supérieur à ce qu'on peut voir habituellement à JP Rives, un avant-gout des phases finales et on l'éspère de la Fédérale 2.

Un début de match équilibré pendant les 30 premières minutes, une penalité de chaque côté, St-Denis à le vent en sa faveur et met la pression à la retombée des coup de pieds. Dans les dix dernières minutes, le match bascule avec deux essais inscrits coup sur coup par les joueurs du 93 (3-17). Courbevoie incapable de franchir la défense de St-Denis, limite la casse en réussisant deux penalités (9-17) tandis que le buteur de St-Denis n'est pas aussi efficace. Les deux équipes atteingnent la m-temps sur ce score.

Au retour des vestiaires, le discours des coachs Courbevoisiens a eu son effet. Dès le coup d'envoi, Courbevoie fait preuve de plus d'agressivité en récupérant le ballon non maitrisé par St-Denis avec dans la foulée un essai en coin et un carton jaune contre St-Denis (16-17), Courbevoie revient dans la course et confirme cette bonne entame de seconde mi-temps en inscrivant un deuxième essai dans la foulée (23-17). en cinq minutes le match a basculé en faveur de Courbevoie.

Par la suite Courbevoie s'appuie sur la réussite de son buteur qui passe deux pénalités à plus de 40 m (dont une excentrée) pour se mettre hors de portée de St-Denis (29-17)

Courbevoie enfonce le clou en inscrivant un 3e essai (36-17), St-Denis réduira les core avec un essai suite à une penaltouche (36-22) mais c'est Courbevoie qui aura le mot de la fin en inscrivant une dernière penalité pour une victoire finale sur le score de 39 à 22.

 

Côté Courbevoie, l'ouvreur Bajart a été le grand artisan de cette victoire en réalisant un sans-faute dans ses tirs au but. côté St-Denis on retiendra une grosse pression sur les coups de pied mais un manque de précision dans les lancers en touche au contraire de Courbevoie.

 

Victoire facile de l'équipe B sur le score de 43 à 3, la vitesse de Courbevoie a fait la différence face à une équipe se limitant à du jeu dans un petit périmètre. 

 

 

Un monde d'écart entre Courbevoie et Pithiviers

PITH-6376.jpg

 

Difficile de se croire en hiver ce dimanche à JP Rives, une température printanière, un ciel bleu, une pelouse fatiguée de fin de saison, des éléments dignes d'un match de phases finales une semaine après la tempête et la boue face à GTO. Mais sur le terrain, pas de suspense face au dernier de la poule (devant Viry forfait général).

 

Il a certes fallu un petit moment pour que la machine bleue et jaune se mette en marche, mais dès que les levriers ont pu mettre un peu de vitesse dans leur jeu, les visiteurs étaient vite depassés. C'est surtout en seconde période que l'écart s'est creusé dans un match où Courbevoie a beaucoup tenté, ecarté beaucoup de ballons sur certaines séquences. Même si Pithiviers a réussi à inscrire un essai en fin de première mi-temps, les rouges et noirs n'ont eu que leur vaillance à opposer au leader. Victoire 54-5 pour Courbevoie.

 

Match à sens unique en B, avec un score de 92 à 0, l'écart était encore plus flagrant que pour les équipes Une.

Comme Courbevoie, St-Denis s'est incliné à Auxerre sur le score de 20 à 17. Pas de match la semaine prochaine, prochain match le 3 mars avec un déplacement à Clamart, une semaine avant le choc conte St-Denis, le samedi 9 mars en nocturne.

Fed3: Marquer son territoire (Midol)

Midol_8-mars-avant-St-Denis_web.jpg

Dans la tempête, Courbevoie serein face à GTO77

GTO-4771.jpg

 

Jour de crunch à Twickenam, jour de championnat à JP Rives avec le venue de GTO77 (Gretz Tournan Ozoir) 6e de la poule. Pour les spectateurs présents à Courbevoie, pas sùr que le spectacle ai été supérieur à celui du match du Tournoi, mais pour ce qui est du résultat il n'y a pas eu photo.

 

Dans des conditions très difficiles, des bourrasques de vent, un terrain detrempé, on a l'habitude que cela nivelle les valeurs, malgré cela les deux équipes seniors ont su s'imposer sans laisser leurs adversaires marquer le moindre point.

L'équipe B, alors que le temps était encore ensoleillé, a "tué" le match en fin de première période après une longue séquence de GTO en inscrivant un essi de 90 m en jouant rapidement un ballon. La seconde période fut totalement à l'avantage de Courbevoie, qui, malgré les conditions de jeu a essayé de mettre beaucoup de vitesse dans son jeu et a su se montrer intraitable en défense. victoire 41-0 .

 

Pour l'équipe Une, après avoir assuré en inscrivant deux penalités, les levriers sont passés à l'offensive et se sont rapidement detachés au score. La seconde période fut néanmoins beaucoup plus brouillonne avec peu de longues séquence. Victoire 39-0.

 

Si nos deux équipes l'on emporté avec le bonus offensif, ce n'est pas le cas de St-Denis qui s'est imposé difficilement 17-5 face à Sucy, tandis qu'Auxerre l'emportait d'un point à Clamart (14-13). La semaine prochaine, réception de Pihiviers à JP Rives, tandis que St-Denis se déplacera à Auxerre.

 

Samedi matin, en championnant FFSE, la Greyhouds Army s'est imposé face à Air France

 

L’image contient peut-être : 10 personnes, personnes souriantes, personnes debout, plein air et nature