Séniors

Un monde d'écart entre Courbevoie et Pithiviers

PITH-6376.jpg

 

Difficile de se croire en hiver ce dimanche à JP Rives, une température printanière, un ciel bleu, une pelouse fatiguée de fin de saison, des éléments dignes d'un match de phases finales une semaine après la tempête et la boue face à GTO. Mais sur le terrain, pas de suspense face au dernier de la poule (devant Viry forfait général).

 

Il a certes fallu un petit moment pour que la machine bleue et jaune se mette en marche, mais dès que les levriers ont pu mettre un peu de vitesse dans leur jeu, les visiteurs étaient vite depassés. C'est surtout en seconde période que l'écart s'est creusé dans un match où Courbevoie a beaucoup tenté, ecarté beaucoup de ballons sur certaines séquences. Même si Pithiviers a réussi à inscrire un essai en fin de première mi-temps, les rouges et noirs n'ont eu que leur vaillance à opposer au leader. Victoire 54-5 pour Courbevoie.

 

Match à sens unique en B, avec un score de 92 à 0, l'écart était encore plus flagrant que pour les équipes Une.

Comme Courbevoie, St-Denis s'est incliné à Auxerre sur le score de 20 à 17. Pas de match la semaine prochaine, prochain match le 3 mars avec un déplacement à Clamart, une semaine avant le choc conte St-Denis, le samedi 9 mars en nocturne.

Dans la tempête, Courbevoie serein face à GTO77

GTO-4771.jpg

 

Jour de crunch à Twickenam, jour de championnat à JP Rives avec le venue de GTO77 (Gretz Tournan Ozoir) 6e de la poule. Pour les spectateurs présents à Courbevoie, pas sùr que le spectacle ai été supérieur à celui du match du Tournoi, mais pour ce qui est du résultat il n'y a pas eu photo.

 

Dans des conditions très difficiles, des bourrasques de vent, un terrain detrempé, on a l'habitude que cela nivelle les valeurs, malgré cela les deux équipes seniors ont su s'imposer sans laisser leurs adversaires marquer le moindre point.

L'équipe B, alors que le temps était encore ensoleillé, a "tué" le match en fin de première période après une longue séquence de GTO en inscrivant un essi de 90 m en jouant rapidement un ballon. La seconde période fut totalement à l'avantage de Courbevoie, qui, malgré les conditions de jeu a essayé de mettre beaucoup de vitesse dans son jeu et a su se montrer intraitable en défense. victoire 41-0 .

 

Pour l'équipe Une, après avoir assuré en inscrivant deux penalités, les levriers sont passés à l'offensive et se sont rapidement detachés au score. La seconde période fut néanmoins beaucoup plus brouillonne avec peu de longues séquence. Victoire 39-0.

 

Si nos deux équipes l'on emporté avec le bonus offensif, ce n'est pas le cas de St-Denis qui s'est imposé difficilement 17-5 face à Sucy, tandis qu'Auxerre l'emportait d'un point à Clamart (14-13). La semaine prochaine, réception de Pihiviers à JP Rives, tandis que St-Denis se déplacera à Auxerre.

 

Samedi matin, en championnant FFSE, la Greyhouds Army s'est imposé face à Air France

 

L’image contient peut-être : 10 personnes, personnes souriantes, personnes debout, plein air et nature

 

Fed3: l'ACBB trop tendre

F3_ACBB-1438.jpg

L'action qui amènera le premier essai des lévriers suite au coup d'envoi 

 

Après deux semaines sans jouer (pas de match le 2/12, forfait général de Viry le 9/12), Courbevoie retrouvait le terrain face à Boulogne-Billancourt pour ce premier match de la phase retour juste avant la trêve de Noël.

L'équipe fanion entamait de la meilleur des manières le match en inscrivant un essai dès l'entame de match après une perte de balle de l'ACBB sur le coup d'envoi. Une entame parfaite suivie d'une domination mettant les visiteurs à la faute. Courbevoie, tout de même méfiant compte tenu de l'état du terrain, tentait toutes les pénalités et prenait rapidement le large (13-0). A partir de ce moment, l'ACBB se heurtera à la défense des jaunes et bleu et n'arrivera jamais à mettre en danger les lévriers. L'état du terrain a certes nivellé les valeurs mais pas suffisamment pour que Courbevoie soit inquieté.

En début de seconde période et après un passage au vestaires pour un changement de maillots, Courbevoie inscrivait de nouveau un essai suite au coup d'envoi et avec le challenge de ne prendre aucun point sur ce dernier match de l'année. Objectif atteint avec une victoire sur le score sans appel de 52 à 0 ! Courbevoie reste deuxième de la poule, à un point de St-Denis qui s'est imposé avec le bonus offensif (contrairement à Courbevoie) sur sa pelouse face au Massif Central.

 

Match plus compliqué pour l'équipe B qui s'impose face au troisième de la poule sur le score de 12 à 3 (5-3 à la mi-temps), il a fallu attendre l'heure de jeu pour que Courbevoie face le break avec un esai familial des frières Chialvo alors que l'ACBB dominait territorialement.

 

Prochain match le 13 janvier avec un cours déplacement à Rueil

 

Fed3: sans trembler face à Sucy

Loic-9167.jpg

 

Temps hivernal, terrain hivernal....rugby hivernal. Il ne manquait que la pluie ou la neige pour que la tableau soit complet pour ce match retour face à Sucy qui avait poser des problèmes à Courbevoie lors du match aller qui s"était deroulé dans des condition automnales...mais surtout apocalyptiques.

 

L'équipe Une a su adapter son jeu à l"état du terrain, en sachant parfaitement alterner le jeu mettant très souvent les visiteurs à la faute. Les lévriers ont su concrétiser leur domination sur des pénaltouches et des mêlées proches de la ligne d'enbut adverse. Si Courbevoie n'a jamais été mis en danger et semblait dominer son sujet, le score n'était que de 10 à 3 juste avant le retour aux vestiaires, mais un essai à la 40e donnait une plus large avance (17-3) à Courbevoie.

Avec le vent favorable, l'apport du banc, Courbevoie prendra le large en seconde période pour finalement s'imposer sur le score de 38 à 3. 

De sonc côté, St-Denis s'est imposé facilement face à l'ACBB.

Match plus compliqué pour la B qui a peut-être montré à la première ce qu'il ne fallait pas faire (3 cartons!). Menés 12-0 après une heure de jeu, Courbevoie a su arraché une victoire en inscrivant 3 essais en fin de match, la qualité et la jeunesse du banc a été décisive face à une équipe qui pensait avoir fait le plus dur en menant au score pendant une heures face à une équipe invaincue en match de poule depuis un an et demi !

Et puis le rugby est passé au second plan, quelque minutes entre les deux matchs, sur ce terrain boueux, au bord duquel Loïc s'est ecroulé il y a maintenant 6 ans ( Le RC Courbevoie en deuil ). Sa famille, ses proches et son club avaient tenu à lui rendre hommage avec un lacher de ballons et une minute d'applaudissements avant l'entrée des deux équipes sur le terrain. Pour ne pas oublier que Loïc aurait maintenant 21 ans, qu'il aurait peut-être joué dans cette boue par ce froid dimanche de janvier.

 

Loic-8689.jpg

 

 

 

 

Loic-8712.jpg

Fed3: plus dur qu'il n'y parait face à Bobigny

Fed3_bob-9134.jpg

 

Une semaine après le choc chez le co-leader St-Denis, match à la maison face à un autre ex-pensionnaire de Fédérale 2 (et même de Fédérale 1 il y a deux ans) : Bobigny. Si la semaine dernière  le match s’est déroulé sous la pluie, grand ciel bleu sans un nuage pour ce match, mais une pelouse lourde, qui bien que mise au repos toute la semaine n’a pas encore récupérer des 4 rencontres de jeunes disputées la semaine dernière sous la pluie.

 

Ce sont les joueurs du 93 qui ont ouvert le score dans cette rencontre, une pénalité suite au coup d’envoi (1e, 0-3), mais Courbevoie va réagir et investir la moitié de terrain de Bobigny, cette domination sera rapidement concrétisée avec une penaltouche débouchant sur un 1er essai (6e, 5-3). Après cet essai, Courbevoie campe dans le camp Balbynien mais se heurte à une défense bien organisée avec beaucoup de gros gabarits. Bobigny est, sur un contre, à deux doigts d’inscrire un essai (20e), mais cette offensive est stoppée au niveau des 22m de Courbevoie. Ce n’est que partie remise, car quelques minutes plus tard Bobigny inscrit une seconde pénalité et, contre le cours du jeu, passe devant au score (24e, 5-6). Courbevoie va rapidement remettre les pendule à l’heure avec un essai inscrit suite à un départ de son N°8 sur une mêlée (31e, 12-6). Courbevoie semble alors prendre le dessus, mais comme depuis le début du match, Bobigny, jouant avec ses atouts (des joueurs lourds jouant dans un petit périmètre) est sacrément efficace, car sur sa 4e incursion dans le camp des lévriers, ils inscrivent un deuxième essai (34e, 12-13). A ce moment, alors que certains joueurs de Bobigny ont déjà des crampes, on peut se demander quand craquera Bobigny et quand cette efficacité cessera ? En tout cas Courbevoie ne permet pas aux rouges et noirs de rentrer aux vestiaires en menant au score en inscrivant un essai suite à une 89 alors que la ligne d’enbut était pilonnée depuis quelques minutes (40e, 17-13).

 

En début de seconde période, Courbevoie qui a maintenant un léger vent en sa faveur, applique la même méthode que Bobigny; puisque ça ne passe pas derrière, on va revenir à un jeu plus simple, plus frontal et cela paye après une dizaine de minutes (53e, 24-13). La fin de match sera totalement à l’avantage des lévriers qui inscriront trois essais supplémentaires (62e, 72e et 82e) avec enfin beaucoup plus de jeu face à une équipe dépassée par la vitesse des lévriers . Victoire finale sur le score de 45 à 13.

 

En réserve, facile victoire 78 à 3 face à une équipe à l’image de son équipe Une : des avants costauds mais la vitesse était du côté de Courbevoie.

 

La semaine prochaine court déplacement dans le 13e pour y être opposés à l’USO Massif Central.