SMS-8638low.jpg

 

Ils l'ont fait, se qualifier pour la finale du championnat de France de Fédérale 3, à l'issue d'une demi-finale très disputée entre deux équipes très proches, la décision s'est faite sur quelques erreurs défensives ou offensives, quelques imprécisions d'un côté ou de l'autre. 

 

Dans un stade tout acquis aux Isérois (3 cars de supporters) les supporters des lévriers qui avaient fait le déplacement se sentaient bien seuls dans la petite tribune de Chagny pleine comme un oeuf. Mais c'est sur le pré qu'une victoire se construit et Courbevoie a su être beaucoup plus réaliste que St-Marcellin. Dans une première mi-temps dominée par les Isérois, nos lévriers ont su convertir en points les quelques fautes des blancs dans leur moitié de terrain. St-Marcellin produit beaucoup de jeu, se créé des occasions d'essai, domine mais ne fait pas mieux que Courbevoie en inscrivant seulement deux penalités. Courbevoie aurait même pu inscrire un essai sur un des rares ballon exploitable par nos trois-quarts. La mi-temps est donc sifflée sur le score de 6-6.

 

Au retour des vestiaires, St-Marcellin semble peiner physiquement, trop de fautes les empêche de développer leur rugby de mouvement vu en première mi-temps, ils passent donc à un jeu plus restrectif avec beaucoup de groupés pénétrants très efficaces. Mais il faut croire que cette saison nos levriers ont gagné en efficacité en inscrivant deux essais en dix minutes avant l'heure de jeu et comme Bajart réalise un sans-faute le score est alors de 20 à 6. Mais les Isérois ne baissent pas les bras et vont pillonner jusqu'à la fin du match la ligne d'enbut de Courbevoie, ne prenant pas de risque mais mettant Courbevoie à la faute et finissant par réduire le score (75e, 20-13), heureusement sur la dernière incursion de Courbevoie dans le camp des blancs, un drop redonnera de l'air à Courbevoie. Pendant le temps additionnel St-Marcellin campera de nouveau dans les 22 Courbevoisiens et finira juste avant le coup de sifflet final à inscrire un second essai. C'est donc le drop de la 75e qui permet de se qualifier pour la finale !

 

Diamanche 23 juin, Courbevoie affrontera donc Auch à St-Junien pour la finale du championnat de France de Fédérale 3 !

 

Auch qui a un palmarès énorme : 3 titres de champion de deuxième divison/PROD2 (1947/2004/2007), un en Fédérale 1(1929) un bouclier européen (2005), un titre espoir (2017, poule 3) et puis en 2017, alors en Fédérale 1, le club doit mettre la clé sous la porte et repartir en Honneur. Ils remontent de suite en Fédérale 3 et nous les retrouverons donc dimanche en finale, il faudra donc être nombreux pour encourager nos lévriers face aux Gersois.

 

  

SMS-6205low.jpg