U16

Teulière C : Ils ont lavé l’affront

 

IMG_20180317_174310_848.jpg

 

Il fallait du courage, un peu de folie, beaucoup d’envie pour jouer ce samedi après-midi sous un déluge de flocons et face au leader incontesté de la poule, Ovalie Seine. Une équipe taillée pour jouer en Teulière B voire en Teulière A et qui rosse tous ses adversaires, tous les weekends.

Au match aller, nos cadets de la Teulière C avaient encaissé 115 points !

Il avait donc été demandé aux présents, à ceux qui ne craignaient ni les coups, ni la défaite, ni la neige, de laver cet affront. Ce fût chose faite. Score final, une défaite 43-0 mais surtout un petit écart de 7 points seulement à la mi-temps. C’est la grosse satisfaction de ce match, l’envie déployée par nos joueurs pour ne pas subir une nouvelle dégelée (sans jeu de mots). La solidarité sur le terrain, et en dehors pour se tenir chaud.

Heureusement, il fera meilleur la semaine prochaine pour la réception de Clamart, mais on garde l’esprit gladiateur !

 

IMG_20180317_171843_127.jpg

 

IMG_20180317_174310_849.jpg

IMG_20180317_174310_862.jpg

IMG_20180317_174310_865.jpg

 

Teulière A : Senlis, et sans envie

 

 

 U16A_senlis.jpg

 

Il fallait aller s’imposer à Senlis pour espérer accrocher les phases finales du championnat de France en fin de saison. Hélas, c’est avec une défaite 24-7 que nos garçons sont rentrés mais aussi avec 3 cartons rouges !

Malgré la neige, le terrain était tout à fait praticable, et l’ambiance champêtre… bien trompeuse.

L’essai de pénalité en faveur de nos cadets dans les premiers instants de la partie les ont sans doute confortés dans l’idée que le match allait être un « bis répétita » du match aller. En effet, Senlis avait subi une grosse défaite à Jean Pierre Rives (de plus de 30 points).

Il ne fallait pourtant pas être un sorcier pour se douter que ces joueurs allaient vouloir laver l’affront. Ce qu’ils ont fait, sans envoyer du jeu, mais en pilonnant nos lignes. Après avoir été menés donc de 7 points, ils inscrivirent 3 essais en force pour atteindre la mi-temps avec une avance de 10 points.

Malgré les tentatives de remotivation, la seconde période prenait la même tournure, avec un 4e essai. Rien ne fonctionnait, aucun de nos joueurs semblait jouer à son niveau. A force de subir, la tolérance aux erreurs, aux coups et aux fautes d’arbitrage s’amenuisent, et la rébellion se produit de la pire des manières, avec les poings.

Une bagarre sans bobos, mais dans laquelle certains de nos garçons se sont impliqués pour défendre les leurs. Sanction implacable, 3 cartons rouge pour Courbevoie, un seul pour Senlis, étonnement épargné.

Ce coup de sang a eu le mérite de réveiller les 12 lévriers chargés de jouer les 20 dernières minutes. Ils ont plutôt dominé cette fin de match, sans pour autant réussir à marquer … évidemment.

Au-delà de la défaite, c’est la manière qui fut déplaisante. Sans combat au rugby, pas de victoire possible. Jamais !

La grande majorité des cadets présents à Senlis étaient en Afrique du Sud. Là-bas, il s’était dit des choses, il s’est créé un esprit, qui semble s’être envolé dès le match de reprise, avec le vent glacial de cette fin d’hiver.

 

Seconde gallerie de photos

 

Teulière C : Le coup passa si près.

 

 

 

IMG_20180204_144044_585.jpg

 

C’est un très beau match que les cadets de la Teulière C ont livré samedi à Vincennes face à une équipe qu’ils avaient battu, de peu, au match aller.

Chacun y est allé de son plaquage, car nos lévriers, sur leur lancée du dernier match gagné, avaient envie de s’imposer à l’extérieur. Et, il s’en est fallu de peu pour qu’ils y parviennent.

De l’engagement donc, et de belles actions collectives, comme ces remontées de terrain conclues par 2 essais. On y croyait ferme à la mi-temps sifflée sur le score de 10-10.

Hélas, c’est Vincennes qui s’est finalement imposé 15-10, laissant à nos Cadets bien des regrets. Celui par exemple d’avoir mal négocié cette dernière action, menée à 8 contre 1, qui aurait méritée un autre sort, permis un autre score.

On ne lâche rien, et validation des progrès aux prochains matches.

Teulière A : Ils restent intraitables à domicile.

 

 

U16A_vincennes_4fev18.JPG

 

La première promesse que les Cadets de la Teulière A s’étaient faite fin 2017, c’était de laver l’affront du match aller et la défaite 27-0 à Vincennes. La seconde promesse, gagner tous leurs matches à domicile en 2018 (même quand ils se joueraient à Colombes).

2 promesses tenues en ce dimanche matin dans un froid de canard.                  

Courbevoie a entamé ce match tambour battant, campant dans les 22 mètres de Vincennes. Lorsque cette équipe montre autant de solidarité tout devient plus simple et les adversaires reculent. Mais, comme au match aller, nos lévriers avaient la possession du ballon, sans jamais parvenir à marquer. Et, la peur d’être puni en contre demeurait à la mi-temps puisque le score restait de 0-0.

Avec le vent dans le dos, et des joueurs frais entrés pour la seconde période, Courbevoie repartait à l’assaut et cette fois avec plus de succès. Face aux vagues successives, Vincennes craqua à deux reprises. Une transformation et une pénalité exécutées avec finesse, et les promesses étaient donc tenues avec ce succès 15-0. Deux petites déceptions, celle de ne pas avoir inscrit le 3e essai synonyme de bonus, et la blessure au nez d’Enguerrand qui a fini son dimanche à l’hôpital.

La semaine prochaine, encore un match à domicile, contre Meaux dernier du classement. Nos cadets de la Teulière A peuvent donc encore espérer la 3e place de la poule. Peut-être une idée de promesse, non ?

PS : Félicitations à Marie, Nadia, Angélina, Alain qui ont eu un weekend très actifs et qui ont su livrer dans les temps d’excellentes collations d’après match au Stade Yves du Manoir.

 

U16 Teulière A : Ca PUC

 

 

U16_PUC-28jan2018.JPG

 

C’est rare d’aller gagner au PUC. Mais c’est carrément mission impossible lorsque l’on y va sans y croire.

Le PUC ne menait que 3 à 0 à la mi-temps du match aller à Courbevoie. Cette fois, il menait de plus de 30 points à La Cipale après 35 minutes.

Le match semblait pourtant bien parti, avant qu’un manque d’engagement de nos lévriers laisse le champ libre à des parisiens en quête de rachat après une grosse défaite la semaine précédente à Marcq-en-Barœul.

Nos cadets, dominés, n’ont pas non plus été aidés par une jeune arbitre qui sifflait là son premier match officiel, et trop souvent dans le sens de la marée violette qui déferlait par vagues.

Piqués par un manque d’humilité de leurs adversaires, nos joueurs ont su bien réagir en seconde période en marquant tout de même deux essais. La preuve une nouvelle fois qu’avec du combat en règle, nos cadets peuvent rivaliser avec les meilleurs. Certes, la défaite est lourde, 43-10, mais heureusement Vincennes se présentera à Courbevoie dimanche prochain. Oui, heureusement, puisque l’objectif de remporter les deux derniers matchs à domicile peut nourrir un second objectif, s’il est relevé, celui de terminer 3e de la poule… derrière le PUC et Marcq-en-Barœul.